Diriger c’est unir les hommes

Diriger c’est unir les hommes

3 clés pour créer des équipes soudées et alignées vers la réussite

Quand nous étions jeunes, j’ai souvent entendu ma mère dire à nous trois (ma soeur mon frère et moi-même): promettez moi que vous serez toujours unis, votre père et moi, un jour nous ne serons plus de ce monde et c’est important que vous soyez soudés! Aujourd’hui, je suis dans une fratrie où règne l’unité, avec une qualité de relations très précieuses! 

Que ce soit à l’échelle d’une famille d’une équipe d’une société civile, et si l’unité était l’ingrédient magique qui permettrait de retrouver à la fois la sécurité et l’élan? La sécurité d’un lien sur lequel on peut s’appuyer en cas de besoin, qui nous ressource et nous donne assez d’élan pour voler vers nos projets.

Saint-exupéry disait “la grandeur d’un métier est peut-être avant tout, d’unir les hommes: il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines” Cette citation me touche profondément tellement j’en mesure la portée 

A l’échelle d’une entreprise, l’unité d’une équipe est le luxe pour un dirigeant, c’est ce qui permet aux projets de se mettre en oeuvre en autonomie ou avec un minimum d’intervention, c’est ce qui provoque  la créativité, la force de proposition et l’esprit d’initiative.

Dans cet article, je vais vous parler :

• Des impacts pour l’entreprise d’une équipe divisée 
• Des effets bénéfiques d’une équipe unie 
• Des 3 clés pour créer et faire durer “l’unité et la cohésion” d’une équipe équipe divisée : De l’appréhension au désengagement 

Je vais vous inviter ici à un exercice tout simple repensez à un contexte dans lequel vous avez travaillé où régnait “la division”, soit :

• à cause de conflits dans l’équipe 
• à cause de grandes réorganisations mal- expliquées ou d’un manque de sens et de clarté du projet d’entreprise 
• ou tout simplement à cause d’un manque de management et d’animation!

Comment vous vous sentiez, quelles étaient les émotions dominantes?

Si je dois vous parler des personnes accompagnées en coaching ayant évolué dans ce type de contexte et voulant le fuir à tout prix, voilà comment ça se passait pour eux:

“l’appréhension d’aller affronter une énième fois un contexte de travail sans ambiance, sans culture, ou avec des clans qui se déchirent s’est doucement transformé, en un désinvestissement et désengagement progressifs du travail et de l’entreprise, la suite est différente selon le profil de la personne soit:

• conflit ouvert avec le management  (reproches, plaintes, absences, mobilisation syndicale)
• soit mise à jour du profil linkedin et veille sur le marché de l’emploi”

“le désengagement” d’un collaborateur est ce qu’il y a de plus insidieux car un salarié désengagé ne vas pas partir du jour au lendemain, il va se retirer progressivement de son élan naturel et se transformer en parfait exécutant du strict minimum et cela a un coût pour l’entreprise. Le cabinet digital impact a mesuré le coût financier du désengagement, qui serait de par 13340 euros par an et par salarié*

Les bienfaits de l’aventure humaine collective

J’étais équipière polyvalente au Mc Donald’s pour financer mes études supérieurs, et nous étions un petit groupe de salariés très cohésifs, nous partagions beaucoup et ce que nous appelions les rushs du dimanche soir, était notre terrain de jeu, car nous avions instauré un défi: “qui allait servir le plus de clients?” donc je vous laisse imaginer l’effet sur la productivité et le CA du restaurant où on intervenait.

Une équipe où règne la cohésion et l’unité, génère forcément les effets suivants:

• L’entraide et la solidarité 
• La montée en compétences collective 
• Le bien-être émotionnel: aide pour la concentration et la productivité
• La sécurité psychologique: ingrédient essentiel pour l’apprentissage et pour le déploiement de son potentiel

Unir ses équipes de manière durable

Alors concrètement, comment en tant que dirigeant peut-on unir nos équipes, comment créer des collectifs cohésifs capables d’accomplir leur mission pleinement et sans coût humain

1. L’unité et l’alignement du dirigeant

La condition sine qua none pour “l’unité des équipes” est d’abord et avant tout: l’unité du dirigeant; son propre alignement.

Les questions suivantes me paraissent essentielles:

• Comment en tant que dirigeant je souhaite animer mon équipe? 

• selon quelles valeurs, qui me sont chères? 

• Quelle est la figure inspirante pour moi, quel est mon propre modèle de manager (cela peut être une figure sportive ou médiatique)?

• Quelle culture d’entreprise, je souhaite insuffler?

• Quels sont les rituels d’animation que je vais instaurer (hebdomadaires, mensuels, formels, informels?)

• Quelle sera mon approche, ma coloration managériales? mon empreinte managériale?



Je vois tellement de managers vouloir se conformer à tel ou tel modèle managérial ou à la dernière théorie à la mode! comme si leur façon d’être et leur personnalité ne contenaient pas déjà tous les ingrédients pour être un manager unique et accompli.

Etre aligné, c’est:

• connaître parfaitement ses moteurs, ses atouts, ses valeurs, ses ressources et les incarner, c’est cette conscience de soi (self awarness) qui permet aux dirigeants de savoir à quoi va t-il dire OUI et à quoi va t-il dire NON, essentiel pour donner le cap et guider les équipes.

• être cohérent entre ce que “je pense”, “je ressens”, “je dis” et “je fais”

• Incarner pleinement ses valeurs individuelles dans l’exercice de sa mission de direction d’équipe 

Il ne s’agira pas ici d’une recherche de perfection, mais d’une volonté inaltérable d’ajuster en continu son alignement et sa cohérence, car ces derniers ont un impact certain sur: la qualité de la communication et les messages à transmettre. Tout désalignement créera de la confusion, et aura comme conséquences des compréhensions différentes du message à faire passer

Suggestion : TASKING DE COACHING

Pour trouver la réponse à cette partie, je vais vous inviter à prendre une feuille blanche et répondre aux questions suivantes: (par des mots ou dessins selon votre niveau d’appétence pour le symbole)

• “quelles sont mes trois valeurs fondamentales, qu’est ce qui le plus important pour moi dans la vie”/ pour vous aider à répondre à cette question, je vais la formuler de manière symbolique: “si on vous donnait un coffre fort et on vous demandait de ranger dedans ce que vous avez de plus précieux, qu’est ce que vous mettrez dans ce coffre?

• Une fois vos valeurs identifiées, lister maintenant toutes les actions qui traduisent vos valeurs dans l’exercice de votre mission de dirigeant ? comment faites vous vivre vos valeurs dans l’exercice d’animation de vos équipes?

J’entends déjà l’objection suivante, mais moi au travail: je m’en fous de faire vivre mes valeurs, je le fais dans ma vie personnelle! je dirai dommage que le lieu où on passe la majorité de notre temps de vie, ne soit pas à l’image de qui nous sommes profondément!

2. La vision et le Cap à tenir 

Si on emprunte le symbole du bateau pour le fait de “diriger une entreprise et des équipes”:

Conduire un bateau, piloter son équipage c’est avant tout :

• Connaître la direction, le CAP à tenir, 

• Être garant que la navigation se fera dans la bonne direction et dans de bonnes conditions.

• Être la mémoire qui rappelle à chacun: quelle est sa contribution (aussi minime aussi grande soit-elle) pour avancer vers la destination souhaitée

Suggestion : TASKING DE COACHING

Ici, je vais vous inviter à un exercice de visualisation:

Posez vous 3 minutes au calme, et effectuer une dizaine de respiration profondes, demander à votre cerveau de vous envoyer des images du “bateau” symbolisant votre entreprise:

• Il est comment ce bateau? un barque sur le bord de mer? ou un paquebot prêt à affronter les grandes tempêtes? 

• où êtes vous en tant que “dirigeant”/”capitaine” sur le bateau? aux manettes ou avec les équipes? 

• Où sont les autres membres de l’équipage ? Que sont-il en train de faire?

• êtes-vous satisfait de l’image que vous découvrez? comment souhaitez-vous la faire évoluer

1. Les valeurs de son équipe: 

Si vous avez déterminé vos valeurs individuelles, il est temps de s’intéresser à celles des équipes:

• depuis le recrutement et tout le long des phases clés de la relation managériale, vous pouvez vous questionner sur ce qui les porte au quotidien.

• les types de questions sont toutes simples, et peuvent être du même style que le tasking suggéré plus haut

Explorer les valeurs communes peut aussi se faire à l’occasion d’un événement d’équipe comme une activité à préparer et organiser.

OU de manière informelle en s’intéressant à ses collaborateurs et à ce qui les met en mouvement.

Les outils pour aller plus loin 

Le thème des valeurs pour l’unité individuelle et celle d’une équipe est incroyablement riche et les travaux du modèle de la spirale dynamique apportent un regard puissant dans ce sens, ce modèle recense les valeurs individuelles et universelles et leur évolution depuis le début de l’humanité.

http://www.spiraledynamique.com/

• La spirale dynamique, comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent- Fabien Chabreuil, Patricia Chabreuil

Au delà des lectures, le coaching est un outil puissant (par la qualité du questionnement et du tasking) qui permet de bien nuancer entre:
les valeurs affichées et les valeurs profondes, les connecter et permettre au dirigeant et à ses équipes de se mettre en mouvement vers la réussite, dans de bonnes conditions d’unité et de cohésion.

Chez AEC coaching nous  avons développé une trame simple et puissante de questionnement, qui permet d’identifier rapidement quels leviers activer pour accompagner au mieux ses équipes, vers la cohésion, l’unité et la mise en mouvement.

vous voulez la découvrir? réserver votre créneau téléphonique offert par ici

https://calendly.com/sanaa-aec

Copyright AEC Coaching.

Inscrivez-vous pour recevoir notre catalogue de formations.